La poutine d'Evelyne

Brouhaha, Montréal

Dans la vie, de bons amis nous connaissent bien, et ça fait toujours chaud au coeur. Mais quand tu as une déviance aussi forte que celle que j'ai envers la poutine, même les amis de tes amis le savent. C'est ce que j'ai réalisé récemment,  et c'est ce qui m'a amené à découvrir un nouvel endroit à poutine.

 

Mon copain allait rejoindre ses amis qui prenaient un verre à la brasserie Brouhaha sur la rue de Lorimier à Montréal. Il m'a invitée à se joindre à eux mais j'hésitais, j'étais fatiguée. Quelques minutes plus tard, mon copain reçoit un texto d'un de ses amis présents là-bas disant de me faire le message que la poutine était super bonne au Brouhaha.

À peine 5 minutes plus tard, j'étais dans ma voiture, en route pour les rejoindre. Ce qu'on ne ferait pas pour son estomac!

 

Le Brouhaha c'est ni plus ni moins qu'un petit pub de quartier, fort sympathique. Leur menu est peu élaboré, mais on sent un effort particulier dans l'exécution des plats, ce qui rend le tout d'une certaine qualité.

 

Lors de mon arrivée, mes amis mangeaient déjà puisque j'arrivais sur le tard un peu. Sur la table, une «poutiflette». Intriguée, je vole une bouchée. Intéressant! Beaucoup trop d'ognons pour moi, mais l'originalité du plat me fait lui donner une mention spéciale. Fidèle à mon code de conduite pour ce blogue, je me contente d'une poutine régulière.

 

Lorsque mon plat arrive, je suis satisfaite du visuel de l'oeuvre. Une bonne poutine de pub, faite maison et avec amour. Je pique ma première frite. Malgré leur apparence bien dorée, elles sont molasses un peu. Ce sont tout de même de bonnes frites que j'apprécie, mais un brin de fermeté leur aurait fait gagner beaucoup.

 

La sauce est brune foncée, telle que je l'aime habituellement. Je m'attends donc à un goût tout en sel, mais j'ai une surprise en prenant ma première bouchée; malgré sa couleur, elle a un goût sucré. Je ne suis pas une partisane des sauces sucrées, encore moins lorsqu'elles ne sont pas assumées. J'ai commandé une poutine sauce brune et non pas bbq ou sucrée ou autre. Je m'attends donc à un résultat salé et le contraire me déplaît toujours. Cette sauce était loin d'être mauvaise, mais après quelques bouchées, elle me faisait être déçu de mon plat. Je me lasse toujours rapidement ses sauces inusitées.

 

 

Finalement, le fromage était en très petits grains. Si petits, ces grains, que la poutine en était grandement moins ragoûtante et avait l'air un peu chiche. Lorsque je prenais une bouchée, j'avais peine à la goûter. C'est la première poutine que je goûte pour ce blogue et qui a le défaut d'avoir du fromage trop petit. Mais il s'agit de tout un défaut! J'irais même jusqu'à dire que le fromage a gâché mon plat! (Notez que sur la photo, ça ne semble pas si pire, mais dès les 2-3 gros morceaux enlevés, sous la première couche, on tombait dans le très petit grain).

 

Au final, cette poutine était loin d'être un désastre, mais elle n,avait pas la touche magique non plus.

 

Sa banalité me fait lui accorder un 6,5 sur 10.

 

Brouhaha.JPG



31/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres