La poutine d'Evelyne

Cantine Ô P'tit creux, Saint-Césaire

Le 17 juillet dernier, (date de mon anniversaire) je me suis rendue à une cantine dont j'avais beaucoup entendu parler : Ô p'tit creux, à Saint-Césaire. L'endroit est relativement récent, et a connu une ouverture dans la controverse. En 2011, monsieur Patrick Viens a profité du terrain vacant à côté de chez sa mère pour y ouvrir une roulote à patates. Or, il était à l'époque conseiller municipal; certains citoyens et politiciens se sont donc manifesté, plaidant le conflit d'intérêt. Certains journaux en avaient alors fait leurs choux gras donc on en avait beaucoup entendu parler dans les médias. Vous connaissez le diction «Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en!» Et bien, malgré la publicité négative que le commerce a eu à son ouverture, le bouche à oreilles a fait son oeuvre et l'endroit s'est vite bâti une clientèle régulière. Si bien que Patrick Viens a laissé tomber le conseil de ville, pour se concentrer sur son commerce. Il l'a agrandi et rénové. C'est aujourd'hui une cantine qui roule à longueur d'année et dont la réputation n'est plus à faire.

 

Quatre formats de poutine sont offerts «Ô p'tit creux». Jai opté pour la moyenne, qui s'avéra finalement très grosse une fois remplie.

Mais coup de théâtre! Lorsqu'on a appelé mon nom au micro, au lieu de me donner ma poutine on m'a plutôt offert un gâteau d'anniversaire! Quelle belle attention! Tous les employés étaient dans le coup, et même certains clients qui se sont prêtés au jeu de me chanter des voeux de fête. Quelle surprise! Je devrai me garder un peu de place pour ce gâteau! ;-)

 

Une chose que j'adore de cette cantine : la liqueur à volonté, qu'on se sert nous-même directement de la fontaine. On nous donne un verre vide lors de la commande, et il n'en tient qu'à nous de se gâter. Je ne peux demander plus!

 

Il y a deux terrasses pour la dégustation de nos mets, une en avant et une en arrière, près d'une petite rivière. Je choisis la seconde.

 

D'entrée de jeu, je goûte aux frites qui dépassent, sans sauce. (C'est bien important d'y goûter sans sauce en premier pour éviter d'être influencé)

Elle est bien inusité cette sauce! Très bonne, mais s'apparentant plutôt à une sauce à hot-chicken qu'une sauce à poutine. Elle est plutôt simpliste; belle, onctueuse, juste assez gouteuse, mais sans fla fla. Aucune épice ni rien de particulier. C'est une compagnie dont l'identité est gardée secrète qui la fait, uniquement pour cette cantine. Elle est donc personnalisée, et unique. D'ailleurs, Patrick m'a confié avoir déjà surpris des gens en train de fouiller dans ses poubelles pour connaître la provenance de sa sauce....Quelle folie! Lorsqu'il se déplace dans les évènements et festivals, il conserve ses poubelles avec lui et les rapporte à Saint-Césaire pour ne pas laisser de traces de sa marque de sauce!

 

Les frites de leur côté proviennent d'une pomme de terre rouge. Elles sont un peu sucrées, mais se marient parfaitement avec la sauce salée. L'équilibre y est excellent.

 

Le fromage vient de la fromagerie St-Guillaume. On le connaît bien, il est parfait. Le défaut qu'on peut souvent lui trouver est lorsqu'on ne le goûte pas car les autres ingrédients lui volent la vedette, mais dans cette poutine, on le goûte parfaitement. Encore une fois, il se marie très bien avec le reste.

 

Cette poutine n'a rien de singulier, ni unique. Par contre, ses saveurs sont en parfaite harmonie. On ne peut pas en dire autant de toutes les cantines. Il arrive souvent que des restaurateurs nous offrent trois ingrédients de qualité, mais dont les saveurs ne se marient pas nécessairement bien ensemble. Ici, tout est en parfaite harmonie et je ne peux qu'accorder une bonne note vu l'absence de défaut majeur.

 

Je lui donne une note de 8,5 sur 10.

 

Ô P'tit creux.JPG



25/07/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres