La poutine d'Evelyne

Chez Patrice, Berthierville

Quand je vais à Québec en passant par l’autoroute 40, j’en profite très souvent pour arrêter mettre de l’essence à Berthier. J’apprécie cette sortie puisqu’elle est près de l’autoroute donc ne représente pas un gros détour. Il y a aussi plusieurs endroits pour casser la croûte au besoin. Cette journée-là, j’étais à Berthier et j’avais justement un petit creux. À la recherche d’originalité, j’ai rapidement écarté l’idée d’un Subway ou d’un sandwich sans âme du Tim Hortons. J’en ai donc profité pour consulter, dans mon Iphone, ma longue liste de poutine à tester, recommandées pour la plupart, par les lecteurs de ce blogue. Il y en avait justement une située à Berthier, à quelques rues de là. En moins de 10 minutes, je me suis retrouvée au casse-croûte «Chez Patrice».

 

Ayant un peu de temps devant moi, je décide de m’asseoir et de manger sur place. Ce que je vois me plaît. Il s’agit vraiment d’une petite place à patates, d’apparence miteuse, mais c’est souvent là que se cachent les perles poutiniennes.

 

Je commande une régulière sauce brune, fidèle à mon habitude. Il ne faut que quelques minutes pour retrouver l’œuvre de Patrice sur mon napperon garni de coupons rabais chez des détaillants du quartier.

 

Cette poutine a une apparence quelconque, mais je n’y vois pas de défaut majeur au premier coup d’oeil. La sauce me semble foncée et onctueuse et la quantité de fromage est notable.

J’attaque.

 

Les frites sont délicieuses. Bien rôties, comme je les aime. Une cuisson parfaite et uniforme, et une coupe de frites maisons respectée. Jusqu’ici, tout va très bien.

 

J’attaque maintenant un des nombreux morceaux de fromage de la surface de mon plat. Il est vraiment présent en grande quantité! On aime!

Je pige sur le dessus, un morceau peu humecté de sauce. Je le trouve sec un peu. Je trempe mon second dans la sauce, ça va. On ne parle pas ici d’un fromage mémorable, mais j’attribuerais plutôt cela à sa fraîcheur; après avoir posé la question à la serveuse, il s’agit du fromage provenant de la Fromagerie St-Guillaume et ce fromage a l’habitude d’être très bon…

Puisque le fromage de cette poutine est extrêmement généreux, je ne leur en tiens pas rigueur, mais un fromage d’un arrivage plus récent ferait gagner beaucoup à cette poutine.

 

Mon plat est non seulement très généreux en fromage, il l’est aussi en sauce. Comme je suis une adepte de fromage, il n’y en aura jamais trop pour moi. Par contre, j’ai un avis différent avec la sauce. Le fromage peut se faire mettre de côté en cas d’abus. Pas la sauce. La sauce peut gâcher une poutine. Elle imbibe les frites jusqu’à les rendre molles et cela peut devenir très désagréable. Dans ce cas-ci, la sauce n’a pas fait de ravages, mais c’est limite. Mes frites ne sont pas ramollies, mais c’est parce que je m’affaire à les éloigner de la sauce le plus possible. C’est vraiment limite…Surtout à la fin du plat.

Sa qualité est toutefois acceptable. La couleur est alléchante, sa texture est impeccable. Elle pourrait toutefois être plus salée et plus savoureuse en général.

 

Cette poutine est correcte. Elle ne réinvente rien, mais «fait la job».

 

Je donne à cette poutine une note de 6/10.

 

Chez Patrice-2.JPG



20/11/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres