La poutine d'Evelyne

Frites Madame, Saint-Canut

Près de Mirabel, petit village du nom de Saint-Canut (qu'il faut d'ailleurs prononcer avec le T, Saint-CanuT)

J'arrive chez Frites Madame et je remarque immédiatement la belle pancarte à l'entrée. Probablement la plus belle que j'ai vue. Bravo!

L'établissement appartient à Sylvie Robitaille, qui en est la 5e propriétaire depuis 1959. C'est un projet de retraite pour elle, et elle y met tout son coeur.

 

J'opte pour un gros format de poutine, et j'ai le malheur de tomber sur une employée (Nancy) qui suit religieusement mes capsules dans La Presse, et qui me dit : T'es pas game. Ça y est, le défi est lancé, je vais devoir terminer cette énorme poutine. Mais au moins elle a l'air délicieuse. Je devrais y parvenir.

 

Je prends place à l'extérieur sur une table, sous une chaleur torride d'environ 35 degrés. Je ne bouge même pas que je sue du pinch, la poutine n'aidera en rien.

 

Les frites sont absolument extraordinaires! Une patate jaune qui provient de la Ferme Giguère à Lavaltrie. La récolte est réservée au même endroit chaque année depuis 30 ans. La frite est parfaitement cuite, dans une graisse animale et non végétale. Une première pour moi! C'est peut-être ça qui fait la différence dans le goût. Mais qu'importe, le résultat est là. Cette frite est mémorable.

 

Le fromage vient de la Fromagerie Boivin au Saguenay. On parle d'un fromage fait à 100% à base de lait, aucune substance laitière modifiée. Quand j'ai vu les sacs de fromage à l'arrière, j'ai eu un doute parce que je trouvais le fromage est très petit grains, trop émietté. Mais j'admet qu'une fois sur le poutine, il n'en est rien. Il occupe la place qui lui revient et il est présent en assez grande quantité. Rien à redire sur ce fromage, qui est bon et frais.

 

La sauce maintenant. Sylvie s'est voulue très avare de description sur celle-ci. Je ne suis donc pas en mesure de vous la décrire aussi précisément que je l'aurais voulu. Mais je sais toutefois qu'il s'agit d'une sauce qui n'est pas faite maison, ni même modifiée. Une compagnie la livre et elle est servie telle quelle, aussi la même depuis 30 ans.

À mon goût, c'est l'élément le plus faible du plat. Je soupçonne la sauce en poudre, car un peu visqueuse. Bien dosée, pas trop salée, mais peu attachante, peu distincte et peu gouteuse. Je suis déçue. Avec un fromage Boivin et une si bonne frite, pourquoi ne pas donner l'once de coeur à l'ouvrage de plus pour concocter une sauce à la hauteur des 2 autres ingrédients?!


Le service de la sauce est particulier; les employés utilisent un pic pour la faire pénétrer jusqu'au fond de la poutine pour ne pas laisser de frites sèches. Une belle attention.

 

Si on avait une sauce à la hauteur, on aurait un des meilleurs poutines du Québec. C'est dommage. Mais elle est tout de même très bonne et vaut le détour.

 

Je lui donne une note de 8,5 sur 10.

 

 Frites Madame.png

 



13/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres