La poutine d'Evelyne

La poutine du Casino de Montréal

C’était un vendredi soir. Après un
excellent show de Radiohead au Centre Bell, je rejoins mon copain à son party de mi-saison de Sucré Salé, au SAT. Après un verre ou deux, les gens décident d’aller finir la soirée au Casino de Montréal. Alors, je suis le mouvement. Nous arrivons au Casino vers minuit. Après plusieurs joutes endiablées de Roulette qui nous proclamèrent d’ailleurs tous gagnants, l’heure avançait à grands pas et il ne fallut qu’entendre entre les brancards que le restaurant du casino fermait dans 10 minutes pour y aller se chercher un snack nocturne.

 

Au menu, plusieurs items intéressant, mais surtout, la poutine. Bouffe de casino…? Je doutais de la qualité. Je prends donc la peine de demander à une employée si leur poutine est bonne, question à laquelle elle me répond très fièrement que non seulement la poutine est bonne, mais qu’elle est reconnue ainsi! Je n’en avais pourtant jamais entendu parler…mais ce fut suffisant pour me convaincre. Je me lance.

 

Un seul format disponible; une assiette de plastique carrée, du même matériau qu’au McDo. 5,79$

Urk. Je m’en veux à l’instant de l’avoir comparée à celle du McDo, car elle est pire. La poutine McDo est un flop, mais à sa défense, elle se veut une poutine de Fast Food, qui «fait la job», mais qui ne se prétend pas une être poutine de qualité. C’est différent pour celle du Casino. Au Casino, tout est beau, tout est cher, tout devrait être bon, ou ne serait-ce que respectable. En plus, l’employée avait pris le temps de me vanter leur poutine. Me voilà déçue.

 

Des frites congelées, coupées minces, sans âme.

Du fromage en grain coupé si petit, que la sauce le fait fondre entièrement. Il est à noter que j’adore le fromage gratiné sur une poutine, mais on parle d’un fromage fait pour cela (mozzarella, cheddar
ou autre), qui n’est pas un fromage en grain. Si on choisit le fromage en grain, il se doit d’être en grain, et non pas fondu.

 

Une sauce en poudre, plus orangée que brune, beaucoup trop salée! J’aime les sauces très onctueuses, très goûteuses, mais pour avoir le droit d’être salée et goûteuse, la sauce doit avoir un fond de qualité. Un fond de bœuf ou de veau, un fond de volaille, n’importe quel fond de viande qui rend la sauce de qualité, qui mérite son goût prononcé. Mais dans le cas d’une sauce en poudre, quand on compense le manque de saveur par un ajout de sel démesuré, ça devient complètement raté.

 

Finalement, bien peu de qualité pour cette poutine que j’ai failli ne pas terminer, et ce n’est pas peu dire! Je termine TOUJOURS mes poutines, jusqu’au dernier grain. Celle-ci n’a pas fait exception, mais est passée bien près. Je tiens tout de même à vous dire qu’une amie qui m’accompagnait n’en a pris que 2 bouchées et n’a pas pu donner plus….Vous voyez le genre…

 

Je donne à cette poutine une note de 3/10.

 

 



19/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres