La poutine d'Evelyne

Leblanc Patate, Huntingdon

J'ai eu la chance aujourd'hui de me rendre jusqu'à Huntingdon pour visiter Leblanc Patate, dont j'avais beaucoup entendu parler. On en entend surtout parler en raison de sa position géographique, à 15 minutes de la frontière américaine; plusieurs américains font la route pour manger une poutine chez Leblanc, certains pour la première fois. Il m'était donc important que cette poutine soit à la hauteur, histoire de bien représenter notre patrie, et c'est ce que j'avais hâte d'aller vérifier.

 

Le lieu est agréable. Bien que sur une route relativement passante, on a la chute en arrière-plan et ça rend la dégustation dépaysante. Le service y est très rapide, et étonnamment silencieux! Au lieu de crier les commandes par-dessus son épaule comme ils le font à peu près partout, l'employée à la caisse les écrit dans le fond de la boîte en carton, et la passe délicatement derrière. On entendrait une mouche voler et je ne déteste pas ça!

 

J'opte pour un format moyen, qui est tout à fait satisfaisant en termes de grosseur. Ma première frite goûtée, sans sauce comme toujours, me surprend! Récemment, j'ai presque juste eu droit à des frites provenant de pommes de terre rouges, donc avec un goût plutôt sucré. Ça fait du bien de faire changement! Ici, on est complètement ailleurs. La frite est très simple, provenant d'une pomme de terre blanche. Elle est donc salée, aucunement sucrée. Bien cuite, bien dorée, bien assaisonnée. J'aime! Ça me ramène aux sources de la frite.

 

La sauce est ce dont on entend le plus parler de chez Leblanc Patate. Et avec raison. Non seulement elle est faite maison à 100%, mais en plus, c'est la mère de la propriétaire qui la fait. Retraitée, elle met tout son temps à la cuisson de cette sauce qui ne peut pas être plus unique! Sa fille Chantal me confiait avoir essayé de faire imiter la sauce dans le but de prévoir le futur lorsque sa mère ne sera plus là et personne n'a relevé le défi adéquatement! Qui prendra la relève de la sauce demeure donc une question sans réponse. Mais pour l'instant, vaut mieux en profiter pendant qu'elle est encore là! Elle mérite toute l'attention qu'elle a car elle est unique et très savoureuse. Très salée, onctueuse, d'une couleur étrange un peu, mais c'est quasiment rassurant, ça prouve son authenticité!

J'ajouterai par contre qu'ils en mettent un peu trop. Mes frites baignent littéralement dans la sauce. J'ai fait le commentaire à Chantal et elle m'a répondu que ça dépend de qui est dans la cuisine. J'en déduis donc que j'ai peut-être été malchanceuse et que ce n'est pas toujours ainsi. Par contre, vous savez à quel point la constance m'importe en restauration! Il faut que les quantités et la qualité soient identiques lors de chaque visite! Pour moi c'est non-négociable! Donc, dans les deux cas, il y a une problématique à gérer au sujet de la quantité de sauce...

 

Mais le moment de vérité de cette poutine m'est apparu avec ma première bouchée de fromage. C'est le fromage qui aura défini ma visite chez Leblanc, malheureusement pas pour les bonnes raisons. Dès que j'y ai goûté, j'ai dit à voix haute : «Hi-pelaye, pas sure!» C'est mauvais signe!

 

Il n'est vraiment pas très bon. Il provient de l'Ontario, de la fromagerie St-Albert. Il est loin de faire coui-coui, il ne goûte pas frais du tout, et il est très pâteux. Sa texture est désagréable et ne rappelle pas du tout le fromage en grain conventionnel. Sans vouloir exagérer (mais c'est réellement ce à quoi il m'a fait penser), c'est comme si je laissais un sachet de fromage en grain 2 jours dans l'auto lors d'une canicule...Ça vous donne un bon indicateur...

De plus, il est salé à l'extrême. La sauce est très salée déjà, donc le total en fait une poutine qui manque d'équilibre. J'ai bien enduré parce que je suis une dent très salée, mais les moins aguerris n'aimeront pas du tout.

 

J'essaye toujours tant bien que mal de séparer les trois ingrédients de la poutine lorsque je donne mes notes. Mais parfois, un élément modifie complètement l'expérience et c'est le cas du fromage sur la poutine de Leblanc Patate.

Je dirais donc que cette poutine est correcte, mais sans plus. Elle est loin de valoir le détour, et c'est dommage, parce qu'avec un bien meilleur fromage, elle aurait eu une bien meilleure note!

 

Je donne à cette poutine une note de 7,5 sur 10.

 

Leblanc Patate.JPG



04/08/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres