La poutine d'Evelyne

Patate et persil, Vaudreuil-Dorion

Éric Blais, c'est ce sympathique entrepreneur qui a repris le bâtiment d'un ancien casse-croûte de Vaudreuil-Dorion il y a 4 ans, pour en faire «Patate et persil». Son restaurant est petit mais mignon, et son menu y est relativement santé pour un casse-croûte. Éric met des légumes et de la verdure partout où il le peut, parfois même sur la poutine, et son menu comporte plusieurs options végétariennes. C'est sans compter la qualité des viandes et autres produits qu'il utilise. Une attention qui me plaît. Malgré mon envie d'essayer sa poutine de frites de patates douce avec fromage de chèvre et roquette sur le dessus, je me résous à prendre une régulière pour pouvoir l'évaluer à sa juste valeur, comme je le fais tout le temps.

 

Surprise au sujet de frites. Elles lui arrivent déjà tranchées! C'est la première fois que je vois ça! Ce n'est pas par paresse, mais bien parce que son local manque d'espace. Il fait donc le choix de débourser plus cher, pour avoir une patate qui lui est livrée déjà coupée, et blanchie. Il a ainsi plus d'espace de rangement pour le reste de ses produits et sauve une étape à la cuisson des frites. C'est une pomme de terre rouge, coupée grossièrement un peu. Je dois admettre qu'au goût, je ne vois pas la différence avec une pomme de terre coupée sur place. Il n'y a aucun manque de fraîcheur et la cuisson est parfaite. Il faut dire qu'Éric est un peu maniaque de son huile à friture. Tous les matins en arrivant, il s'y plonge le doigt et la goûte! Il dit que c'est le meilleur moyen de savoir si elle est encore bonne, plus efficace que les languettes de PH! Il dit que quand on la goutte nous-même, on attend une minute, et si ça se met à piquer en bouche, il est temps de la changer!

 

Son fromage vient de loin! Il choisit celui de la Fromagerie Boivin au Saguenay, qui lui est livré tous les jours. Il respecte donc la notion de l'absence de réfrigération. Le fromage demeure toujours à la température de la pièce avant d'être servi sur la poutine. Si jamais il lui en reste le soir, il le passe dans les quesadillas le lendemain. Mais l'amateur de poutine peut s'assurer de n'avoir que du fromage frais sur son met. Il est impeccable d'ailleurs. Il est savoureux, gouteux et laisse entendre le non-subtil son du coui-coui à chaque bouchée. A1 pour le fromage. J'en avais aussi en quantité industrielle sur ma poutine, mais sous toutes réserves, je crois avoir eu droit à un petit extra...

 

Finalement la sauce. D'entrée de jeu, saluons le fait que la sauce est faite maison à 100%, une denrée rare de nos jours. Éric la fait environ aux 2 jours, avec une demi-glace de viande de qualité. Elle est très bonne, assez salée. Ses deux défauts sont simplement qu'elle goûte peu, elle se laisse dominer par le fromage, on la perd un peu. Aussi, elle est bonne, mais sans touche unique. Elle ne me marque pas autant que d'autres que j'ai goutées. Elle manque un peu de singularité. Mais franchement, la qualité y est.

 

Je donne à cette poutine raffinée la note de 8,5 sur 10.

 

3-Patate et Persil.jpg



23/07/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres