La poutine d'Evelyne

Patate Mallette, Beauharnois

 

Beauharnois, c'est loin. Surtout quand le pont Mercier ne coopère pas. Mais on dirait qu'aller à Beauharnois prend tout son sens quand c'est pour aller à Patate Mallette, ma nouvelle découverte, mon nouveau coup de coeur.

 

Tout d'abord, cette entreprise familiale est maintenant chapeautée par un type fort sympathique du nom d'Alex Daneau. Souriant, il aborde tout le monde avec un sincère plaisir. Il est gentil, serviable et très drôle! Juste par son accueil, l'expérience chez Mallette est réussie.

 

Vient maintenant le temps de commander la poutine. Une grosse, comme d'hab. (Pas le choix quand le boss te dit : «T'es pas game»)

 

D'entrée de jeu je vois quelque chose d'inusité, qui me plaît instantanément. Alex prend mon plat, il met du fromage dans le fond. Oui oui!! Dans le fond! (Il en mettra sur le dessus aussi bien sûr, mais on parle de 2 étages de fromages! Wow. Je suis déjà vendue. Lui, il connaît ça.

 

Ensuite, il appose ses frites, puis son étage supérieur de fromage.

 

Vient ensuite une autre étape inusitée. La sauce, qui m'est servie de façon unique, d'une théière. J'explique. Chez Mallette, on a un gros baril de sauce qui chauffe, comme partout. Mais on a aussi des théières sur un réchaud, qui gardent un petit ordre de sauce bien chaude, séparée du reste de la «batch». Qu'est-ce que ça change? Je ne sais trop sinon que la température de celle-ci est parfaite, et qu'elle ne risque pas le défaut du dessus plissé puisque servie seulement au moment de la commande. Mais dans tous les cas, c'est une belle attention et surtout un décorum sympathique lors du service. Le client se sent privilégié. Et ça fait jaser...Une marque de commerce en quelque sorte.

 

Maintenant, pour l'analyse des ingrédients en profondeur :

Les frites sont dans les meilleures que j'ai mangées de ma vie. Réellement parfaites. Les frites maison qui rappellent mon enfance où on allait à la cantine au bord du fleuve chercher une frite dans un sac en papier brun. Elles rappellent un peu celles du Ashton, mais en meilleures, moins commerciales. Alex m'a spécifié que RIEN n'est congelé chez Mallette. Les frites encore moins. Des pommes de terre fraîches, pelées et coupées sur place. Une grande différence dans la fraîcheur. Bref, des frites parfaites.

 

Le formage, en double étage tel que précisé plus haut. Aussi coupé si fin qu'il y en a à perte de vue. Il est bon. Il provient d'une grande laiterie bien connue. Mais sa disposition dans l'oeuvre fait toute la différence. Inutile de vous dire que grâce à la couche de fond, il m'est resté du fromage jusqu'à ma toute dernière bouchée. Perfection encore ici.

 

La sauce? Bonne. Alex m'avoue qu'ils ne la font pas sur place. C'est une sauce achetée d'une marque connue, en grande quantité. Il me dit que rares sont les endroits qui font leur sauce en plus des autres ingrédients, que ce serait un méchant contrat. J'apprécie son honnêteté. Il m'averti toutefois que c'est dans la cuisson que tout réside. Je dois admettre que la sauce était bien bonne. Foncée à souhait, salée à souhait. Une sauce qui fait vraiment la job.

 

Ai-je quelque chose de négatif à dire sur mon aventure à la Patate Mallette? Bien, non, pas vraiment. C'est pour ça que cette poutine s'empare dès aujourd'hui du 1er rang de mon classement...jusqu'à nouvel ordre!

 

Je lui donne la note de 9 sur 10.

 

Mallette-2.JPG



08/07/2014
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres