La poutine d'Evelyne

Poutine Centrale, Montréal

Poutine Centrale

 

Un nom assez invitant, qui sonne connu, pourtant, je n'avais jamais eu l'occasion de m'y arrêter. Il y a deux succursales à Montréal, une sur Hochelaga et une sur St-Laurent. C'est à celle sur St-Laurent que mon estomac a été comblé.

 

Lors de la commande, on m'offre deux formats. Une petite, trop petite (je suis quand même une aguerrie) et une grosse, très grosse. On me dit même que j'aurai sans doute du mal à la terminer. Boum! Je le prends comme un défi. Après tout, il s'agit d'un format individuel, donc je ne devrais pas avoir de problème.

 

La princesse arrive, en portion très généreuse. On m'avait dit vrai.

 

Belles les frites. J'ai hâte de me lancer! Elles sont de style maison, hyper dorées, coupées en juliennes. On ne peut demander mieux. Elles sont si dorées, que leurs pointes sont rougies...bon signe. Comme je les aime. Je goûte, aucune déception. Ces frites sont parfaites.

 

La sauce est présente. Trop présente. Mon bol est d'une grande profondeur, et la sauce le rempli à moitié. La poutine est imbibée de sauce. On commence à en ressentir l'impact après quelques bouchées. Par contre, les frites sont si bien dorées et croustillantes qu'elles ne souffrent pas trop de ce surplus de liquide. Autrement dit, l'IPS (indice de pénétration de la sauce) est en règle malgré tout, grâce aux frites.

Maintenant, pour son goût, la sauce passe le test, mais tout juste.

À première vue, elle me semble pâle un peu, j'ai même l'inquiétude d'être en présence d'une sauce bbq...

Finalement non, sauce brune, juste à point. Elle pourrait être plus onctueuse, mais remarquez qu'à sa quantité, si elle s'avérait plus épaisse, elle volerait trop la vedette et on n'en viendrait pas à bout.

 

Maintenant, le fromage. Bien! Peu à dire. En fait, cette poutine m'a été servie si chaude que j'ai mis un certain temps à pouvoir y plonger à pleine dent. L'excès de chaleur et le surplus de sauce ont aussi fait ombrage au fromage que je n'ai pu apprécier à sa juste valeur. Par contre, cette chaleur a fait fondre le fromage, ce qui ne me déplaît pas du tout.

 

Le fromage était aussi présent en quantité industrielle, ce qui est toujours une bonne nouvelle!

Je vous ai parlé de la profondeur du bol plus tôt...Et bien il était à ne pas sous-estimer! Je vous annonce ceci : c'est la première fois de ma vie que je ne termine pas une poutine de format individuel!! À mon grand étonnement! Encore pire, je n'ai pas réussi à finir tout le fromage qi s'y trouvait!!

Habituellement, on laisse dans le fond quelques frites trop imbibées et c'est tout. Mais ici, j'ai laissé une portion considérable de poutine, incluant ses trois ingrédients!

 

Cette portion énorme est un critère très positif dans ce cas-ci puisque la proportion des ingrédients a été respectée. Par contre, je recommanderais tout de même à Poutine Centrale de créer un format moyen. Entre la petite et la grosse. La marge est assez grande pour pouvoir le faire, croyez-moi!

 

Cette poutine était excellente et bien présentée!

 

Je lui donne une note de 8 sur 10.

 

image[1].jpeg



23/06/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres