La poutine d'Evelyne

Poutine du Stade Saputo, Montréal

Étant animatrice des matchs de l’Impact au Stade Saputo, j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de me promener dans le stade et de jeter un coup d’œil sur les services «concessions» qu’on y retrouve. J’ai bien aimé le kiosque à ailes de poulet de la Cage aux sports, mais je n’ai surtout pas pu m’empêcher de remarquer une sublime roulotte à poutine que je me suis promise d’essayer sous peu. Le jour est venu quelques semaines plus tard.

 

Peu de sortes y sont offertes, mais fidèle à mon purisme en matière de poutine, je n’ai pas besoin de beaucoup d’originalité pour être comblée, donc leurs choix de régulière, italienne ou viande fumée me satisfaisaient amplement. Un seul format est disponible, ce qui m’amène à ma première critique; la taille du contenant est parfaite, c’est-à-dire qu’il n’y a ni excès ni manque. On en a pour notre faim. Par contre, la poutine est servie dans une boîte qui rappelle celle des mets chinois pour apporter dans les films américains, mais dans une forme plus longitudinale, plus profonde. Résultat : Impossible d’accéder au fond de la boîte sans se salir toute la main, même avec une fourchette de longueur standard. C’est vraiment un problème. Ça rend l’expérience quelque peu désagréable. J’aime avoir le droit de m’attendre à manger une poutine sans en avoir plein les mains et les bras en terminant!

 

Parlons maintenant du fromage. Il était excellent. En fait, c’est du fromage Saputo (évidemment), mais sachez que je ne le savais pas au moment d’y goûter. J’ai simplement passé le commentaire à quelqu’un que le fromage était de loin le meilleur élément de cette poutine, et c’est là qu’on m’a appris qu’il n’y avait que du fromage Saputo à l’intérieur du Stade Saputo. C’est tout à fait logique! Alors, tout cela pour vous dire qu’il était très bon et très frais. Très agréable en bouche.

 

La sauce était également bonne. Une texture agréable, une couleur attirante, une quantité raisonnable et une qualité surprenante pour une sauce de stade.

 

Les frites étaient toutefois très molles, ce qui est vraiment déplaisant dans une poutine, mais assez commun dans un stade ou un aréna. Ici en plus, la boîte n’aide pas à la préservation de l’aspect croustillant des frites.

 

En terminant, tout en respectant mon souci de neutralité dans la comparaison des poutines, j’ai choisi la régulière. Mais j’ai goûté à celle à la viande fumée dans la boîte d’un collègue et j’admets que l’ajout est intéressant!

 

Je donne à cette poutine une note de 6 sur 10.

 



23/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres